Attention : Cheval de Troie !

Qui est le Cheval de Troie en 2017 ?

« cheval-devant-troieAprès avoir vainement assiégé Troie pendant dix ans, les Grecs ont l’idée d’une ruse pour prendre
la ville :
Épéios construit un cheval géant en bois creux, dans lequel se cache un groupe de soldats menés par Ulysse. Un espion grec, Sinon, réussit à convaincre les Troyens d’accepter l’offrande, malgré les avertissements de Laocoon et de Cassandre. Le cheval est tiré dans l’enceinte de la cité, franchit donc les portes Scées[note 1], les Troyens font alors une grande fête.

Lorsque les habitants sont pris par la torpeur de l’alcool, la nuit, les Grecs sortent du cheval et ouvrent alors les portes, permettant au reste de l’armée d’entrer et de piller la ville. Tous les hommes sont tués, les femmes et les filles sont emmenées comme esclaves. Les enfants mâles sont tués eux aussi pour éviter une éventuelle vengeance.cheval-de-troie » : source Wikipédia le 24 Février 2017

 

 

 

 

 

La version du Cheval de Troie, adaptée au contexte politique français lors de l’élection présidentielle de 2017 :

« Après avoir vainement cherché à prendre le contrôle direct de la Puissance Publique, le monde la finance a l’idée d’une ruse pour prendre le contrôle de l’Etat. : Ils construisent en peu de temps un candidat creux, qui cache un Programme de guerre totalement conforme à leurs espérances les plus folles. Un candidat à l’élection Présidentielle, collaborant avec le candidat creux réussit à convaincre les électeurs d’accepter l’offrande, malgré les avertissements de la société civile et de certains candidats. Le cheval est tiré dans l’enceinte du pouvoir, franchit donc les portes d’entrée. Les puissances financières font alors une grande fête.

Une fois l’élection du champion prononcée, le candidat creux sort de sa cachette, ses amis des puissances financières demanderont des services, des renvois d’ascenseur pour avoir financé sa campagne médiatique, pour l’avoir fabriqué, pour avoir abusé les instituts de sondages, pour l’avoir aidé à rentrer dans la place….

Fin de la métaphore !

Tout le monde aura compris que Emmanuel Macron est un cheval de Troie, que si il ne se dit ni de droite, ni de gauche, que l’on ne sait pas où il va alors dans ce cas comme dis le proverbe Africain : «  Si tu ne sais pas ou tu vas, regardes d’où tu viens ! » et là cela nous donnera une petite idée de la destination du bonhomme…

Là où c’est terrible avec Macron c’est qu’il préfigure la fin de la Politique démocratique telle que on l’a connue, c’est-à-dire la fin de la dialectique gauche/droite et donc qu’à ce titre il est effectivement anti-système. Cependant cette dialectique gauche/droite vise à être remplacée par une autre qui est : « qu’est-ce qui est Bon pour le monde de la finance et soutenable par la société française ? »
C’est comme cela que l’on peut lire les lois Macron, comprendre son programme et faire cela coïncider avec la « Commission pour la libération de la croissance » qu’il avait co-présidé.

Sa force est de vouloir relancer la croissance mais cela au travers de chiffres et en dépit des citoyens du caractère humain des gens que nous sommes.
Nous passerons donc insidieusement d’un mode de gouvernement dit démocratique vers un mode de gouvernement ploutocratique

 

A bon entendeur !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s